Vocabulaire


Les questions de discriminations liées au genre et à l’orientation sexuelle nécessitent d’adopter un vocabulaire précis de manière à tenter d’éviter de confusions entre plusieurs réalités qui peuvent être liées ou dissociées.

Consultez le glossaire à l'aide de cet index

Spécial | A | B | C | D | E | F | G | H | I | J | K | L | M | N | O | P | Q | R | S | T | U | V | W | X | Y | Z | Tout

E

Expression de genre

L’expression de genre d’une personne désigne la manière dont son genre apparaît publiquement dans sa manière d’être. On dira qu’il s’agit d’une personne plutôt féminine, masculine, ou encore par exemple androgyne ou encore de genre neutre par exemple.

G

Genre

Le genre désigne la masculinité et la féminité en tant que construction sociale. « Le concept de genre est une catégorie d’analyse qui rassemble en un seul mot un ensemble de phénomènes sociaux, historiques, politiques, économiques, psychologiques qui rendent compte des conséquences pour les êtres humains de leur appartenance à l’un ou à l’autre sexe. Comme tout concept en sciences humaines et sociales, celui de genre n’est pas univoque […] Il constitue un outil analytique qui, d’une façon très générale, nous indique qu’il y a du social dans ce qui paraît naturel » (Lorena Parini, « Le concept de genre : constitution d’un champ d’analyse, controverses épistémologiques, linguistiques et politiques », Socio-logos [En ligne], 5 | 2010. URL : http://journals.openedition.org).

Il faut donc bien avoir en tête que la notion de genre est utilisée par les sciences sociales pour dénaturaliser ce qui apparaît comme ayant une réalité biologique et montrer en quoi, au moins pour une partie, il s’agit d’une construction sociale. Il faut également noter qu’il n’existe pas de « théorie du genre » car les chercheur(ses) qui utilisent cette notion n’ont pas toujours la même conception de ce que recouvre cette notion.

I

Identité de genre ou sexuelle

L’identité de genre désigne la manière dont subjectivement la personne se perçoit comme ayant un genre masculin ou féminin. Certains parlent également d’identité sexuelle pour parler du fait d’une perception de son identité personnelle qui ne recouvre pas seulement l’expression de genre, mais également le sexe social.

Catégories de personnes liées à cette distinction :

  • Cisgenre : ce terme désigne une personne dont l’expression de genre ou l’identité de genre et/ou sexuelle correspond à l’identité sociale de sexe qui lui a été assignée à la naissance.
  • Transgenre : une personne transgenre désigne une personne dont l’identité de genre et/ou sexuelle, ou l’expression de genre ne correspond pas à l’identité sociale de sexe qui lui a été assignée à la naissance. 
  • Homme trans : on parle d’homme trans pour les personnes qui ont fait une transition de femme vers homme.
  • Femme trans : On parle de femme trans pour les personnes qui ont effectué une transition d’homme vers femme.
  • Genre non binaire : désigne les personnes dont l’expression de genre ne correspond pas à la binéarité des genres masculins ou féminins. Ces personnes peuvent avoir une allure ambiguë parfois qualifiée d’androgyne.

Il est possible de noter que dans le cas d’une personne transgenre, celle-ci peut décider ou non de modifier son anatomie pour qu’elle corresponde à son identité de genre. Mais une personne qui a modifié par la prise d’hormones et/ou par la chirurgie son anatomie peut avoir des expressions de genre diverses : féminine, masculine ou encore non-binaire.

Il faut noter que la notion de transgenre ou de transidentité est celle qui préférée à la notion de transsexuel, par les associations de personnes concernées, car cela insiste plus sur le ressenti des personnes que sur le caractère médical et biologique de cette thématique.

L

LGBTQI

Ce sigle essaie de regrouper différents groupes concernés par ces problématiques de la manière la plus inclusive : Lesbiennes, Gays (homme homosexuel), Bisexuel, Transgenre, Intersexe. Le « Q » désigne les personnes en questionnement. En effet, en particulier à l’adolescence, les élèves peuvent être en questionnement sur leur orientation amoureuse, sexuelle ou leur identité de genre. Le « * » vise à ouvrir à d’autres dénominations possibles qui ne sont pas mentionnées explicitement dans ce sigle.

Il est nécessaire de comprendre que l’orientation sexuelle, l’expression de genre et l’identité de genre ne sont pas liées ensemble de manière nécessaire. Une personne transgenre, qui a effectué une chirurgie de réassignation sexuelle, peut être hétérosexuelle ou homosexuelle par exemple, avoir un genre masculin, féminin ou non-binaire.

Une personne transgenre peut désirer procéder à une opération de réassignation sexuelle, mais elle peut tout simplement désirer vivre dans le sexe social opposé aux yeux de la société.

Les discriminations à l’égard des personnes concernées par ces situations :

  • LGBTQIphobies : désigne toutes les formes de discriminations à l’égard des lesbiennes, gays, bisexuels et personnes trans, intersexes et en questionnement.

L’homophobie, lesbophobie et biphobie

L’homophobie désigne de manière générale les discriminations à l’égard des personnes homosexuelles. La lesbophobie désigne plus spécifiquement les discriminations à l’égard des femmes homosexuelles et la biphobie des personnes bisexuelles.

O

Orientation sexuelle et/ou amoureuse

L’orientation sexuelle et/ou amoureuse désigne les choix amoureux ou sexuels d’une personne. 

On distingue les personnes suivantes :

* Hétérosexuelle : personne qui aime une personne du sexe opposée. C’est le choix sexuel ou amoureux numériquement majoritaire dans la société, mais également que la norme sociale traditionnellement admet le plus.

* Allosexuel : cette notion désigne tous les autres cas qui se situent en dehors de la norme hétérosexuelle comme les personnes homosexuelles ou encore les personnes bisexuelles.

On appelle hétéronormativité, la norme sociale selon laquelle l’hétérosexualité serait préférable aux autres formes de sexualité.

S

Sexe

La notion de sexe est souvent utilisée pour désigner une réalité biologique. Néanmoins, comme le montrent les travaux sur l’intersexuation, déterminer clairement le sexe biologique d’une personne à la naissance n’est pas toujours possible. Certains sociologues préfèrent parler de « sexe social » pour montrer le caractère construit socialement également du sexe. En effet, le sexe désigne également par exemple une réalité juridique : le sexe qui a été attribué à la naissance dans les papiers d’état civil. En France, il est désormais possible de changer de sexe sans avoir « à justifier de traitements médicaux, opération chirurgicale ou stérilisation » (décret n° 2017-450 du 29 mars 2017 relatif aux procédures de changement de prénom et de modification de la mention du sexe à l’état civil). En revanche, la France en 2018, contrairement à l’Australie, par exemple, ne reconnaît toujours pas la mention du sexe neutre pour les personnes intersexes.

T

Transphobie

Il s’agit des discriminations plus particulièrement à l’égard des personnes qui désirent vivre ou qui vivent dans le sexe social opposé à celui qui leur a été assigné à la naissance.